Sept ALE liégeoises se réunissent en «plate-forme» pour faire front

Les Agences Locales pour l’Emploi (ALE) d’Aywaille, Fléron, Grâce-Hollogne, Herstal, Liège, Saint-Nicolas et Seraing ont annoncé vendredi la création d’une «plate-forme» destinée à mieux faire entendre leur voix face à la ponction de leurs réserves organisées par le SPF Emploi.

Par un arrêté royal d’octobre 2011, le gouvernement fédéral a en effet décidé de ponctionner une partie (pouvant atteindre 80%) des réserves financières des ALE actives dans le domaine des titres-services. Une plate-forme wallonne et plusieurs ALE ont déposé des recours au Conseil d’État contre cette mesure tandis que 176 ALE sont également allées en recours auprès de l’Onem. Parfois avec succès: après recours, l’ALE d’Aywaille a vu sa ponction ramenée de 284.000 à 79.000 euros.