Vottem: Ils l’enlèvent, le frappent et le séquestrent

Le seul suspect interpellé déclare avoir choisi cette victime parce qu’elle vendait des stupéfiants

Sarah Rasujew
Vottem: Ils l’enlèvent, le frappent et le séquestrent

Le tribunal correctionnel de Liège a ordonné l’expertise d'une victime d’une violente agression commise par Marco, 24 ans et un complice qui n'a jamais été identifié. En effet, le tribunal souhaite être fixé sur le fait que la victime qui a été enlevée, frappée et volée le 7 juin 2020 à Vottem n’a pas subi une incapacité de travail de plus de quatre mois à la suite des faits, ce qui constituerait une circonstance aggravante. Cette nuit-là, un jeune homme a été enlevé par deux hommes alors qu'il se trouvait à son domicile à Vottem. “Je me suis levé le matin et j’ai eu la haine”, indiqué Marco lors de son audition par la police. “Je voulais voler ce dealer, lui prendre son argent et son cannabis.”