Voici la nouvelle échevine de Herstal, Sylvia Spagnoletti: elle remplacera André Namotte (EPH)

L’échevin André Namotte vède ses fonctions scabinales à Sylvia Spagnoletti. Celle-ci devrait prêter serment en mars prochain.

Th. L.
Voici la nouvelle échevine de Herstal, Sylvia Spagnoletti: elle remplacera André Namotte (EPH)
À 48 ans, Sylvia Spagnoletti se sent prête à relever ce défi en comptant sur l’aide, du moins au début, de son prédécesseur dont elle reprendra vraisemblablement les matières. ©Ville de Herstal

Lundi soir, André Namotte démissionnait de son mandat d’échevin, lors de la séance du conseil communal. Après avoir exercé des fonctions scabinales pendant quatorze ans, l’ancien député wallon (2001-2004) avait annoncé début 2019 qu’il avait l’intention de se retirer et de laisser la place à d’autres.

M.Namotte avait notamment la culture dans ses attributions. Le mandataire EPH (Entente pour Herstal) occupait ce poste depuis 2006.

En 2005, à Herstal, le cdH se transformait en un parti d’ouverture, Ensemble Pour Herstal (EPH) sous la houlette d’André Namotte. En décembre 2006, EPH formait, avec le PS, la majorité communale. Après 12 ans de majorité commune à transformer la ville en profondeur, ils avaient fait un pas de plus en 2018 et se présentaient aux élections sur une seule et même liste PSH.

Aujourd’hui, après 14 années bien remplies comme échevin de la Culture, du Tourisme et des Seniors, André Namotte, seul Echevin EPH du collège, se retire.

EPH choisit une femme, Sylvia Spagnoletti, pour le remplacer à partir du 1er mars 2021. C’est une conseillère élue lors des dernières élections communales, militante de longue date du mouvement politique EPH. Elle habite Milmort, elle est experte «chômage» dans une grande organisation syndicale où elle travaille depuis le début de sa carrière.

À 48 ans, elle se sent prête à relever ce défi en comptant sur l’aide, du moins au début, de son prédécesseur dont elle reprendra vraisemblablement les matières.