La grève continue chez TAC (Herstal)

Les travailleurs ouvriers de l'entreprise Technical Airborne Components (TAC) des Hauts-Sarts de Herstal (Liège) ont décidé de poursuivre leur mouvement de grève entamé mercredi dernier en soirée. Il leur avait été proposé de rencontrer des représentants du nouvel actionnaire américain ce jeudi, mais à condition de reprendre le travail, ce que les travailleurs ont refusé.

C'est le non-respect de la grille barémique envers le délégué principal FGTB-Metal Serge Protain qui est à l'origine du mouvement de grève. Les ouvriers réclament aussi le départ du directeur général du site. "Le mouvement se corse, on est dans le blocage", souligne Serge Protain.

Employant 145 personnes, dont 115 ouvriers, TAC fabrique des pièces pour moteurs d'avions.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.