La FN Herstal prend "bonne note" de la décision du Conseil d'Etat

La FN Herstal a déclaré mardi soir qu'elle prenait "bonne note" de la décision du Conseil d'Etat d'annuler les cinq licences d'exportation d'armes vers la Libye accordées à la FN Herstal le 8 juin 2009. A ce stade, l'entreprise ne souhaite pas émettre d'autres commentaires.

"On prend bonne note de la décision du Conseil d'Etat d'annuler les cinq licences d'exportation d'armes vers la Libye", a déclaré Robert Sauvage, le porte-parole de la FN Herstal. "Dans les prochains jours, nous allons analyser cette décision et voir quelles sont les conséquences qu'elle pourrait engendrer sur le métier", a-t-il ajouté sans autre commentaire.

Le Conseil d'Etat a annulé le 7 avril dernier cinq licences d'exportation d'armes de la FN de Herstal vers la Libye accordées par le ministre-président wallon Rudy Demotte (PS) au lendemain des élections régionales du 8 juin 2009, rapportait mardi le quotidien Le Soir.

Argument-clé du raisonnement du Conseil d'Etat pour annuler les licences: en agissant comme il l'a fait à l'époque, Rudy Demotte n'était pas sous le contrôle du parlement et le dossier examiné en détail durant 11 mois ne revêtait pas de caractère d'urgence.

Le parlement wallon s'était saisi de la question, mais après que la décision fut prise, a relevé le Conseil d'Etat.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.