Flémalle n’a pas paniqué

Avec une seule victoire en trois matchs, les Flémallois avaient quelque peu manqué leur entame de championnat. «C’est sûr que le début de championnat n’avait pas répondu à nos attentes, reconnaît Vincent Creppe, qui avait affiché de belles ambitions.

F.C.

Sur la longueur, je ne me tracassais pas. Par contre, si on avait dû reprendre de manière brève, on aurait eu une petite épée de Damoclès au-dessus de nos têtes. On n’a pas vraiment paniqué, mais c’est vrai que cette saison blanche n’est pas forcément une mauvaise chose pour nous.»