Le vital espoir d’intégration sapé chez les demandeurs d’asile: «C’est très difficile, j’ai envie de pleurer»

Suite aux conséquences des mesures drastiques imposées pour répondre à la crise sanitaire du coronavirus, les demandeurs d’asile se retrouvent complètement stoppés dans leurs démarches d’intégration. De quoi générer du stress supplémentaire pour ces personnes cabossées par la vie.

Romain VEYS
Le vital espoir d’intégration sapé chez les demandeurs d’asile: «C’est très difficile, j’ai envie de pleurer»
Demandeur de protection internationale, Gerardo est le coiffeur du centre Croix-Rouge de Nonceveux. Depuis des semaines, il ne peut exercer, ce qui le rend particulièrement triste. ©EdA - Romain Veys