Un réveillon maussade mais plein d’espoir pour les demandeurs d’asile: «Retrouver une certaine normalité dans nos échanges»

Comme partout ailleurs en Belgique, les demandeurs d’asile et leurs encadrants n’ont pas pu fêter dignement le passage à l’An Neuf. Mais tous ont un espoir: que 2021 leur ouvrent à nouveau les portes du centre afin de reprendre au plus vite leurs démarches d’intégration.

Romain VEYS
Un réveillon maussade mais plein d’espoir pour les demandeurs d’asile: «Retrouver une certaine normalité dans nos échanges»
Dans la grande pièce commune, qui sert aussi de restaurant, peu d’éléments de nature festive indiquent que d’ici quelques heures les résidents du centre franchiront le cap vers une année nouvelle. ©EdA - Romain Veys