La tranche au monde sauvage? Aywaille Walhain Dimanche 15h

Battu à Couvin-Mariembourg, Walhain a raté le coche samedi dernier. Elian Beersaerts sait-il l'expliquer?

Sébastien Braun

Ce n'était vraiment pas fameux mais les circonstances n'étaient pas terribles non plus. Le terrain était catastrophique alors qu'il vaut mieux ne pas parler de l'arbitrage. D'un autre côté, ce n'était pas un bon Walhain, même si nous avons eu les occasions pour égaliser et même gagner le match. À part son goal, Couvin n'a pas tiré au but. Maintenant, on a peut être pensé que cela irait tout seul après la victoire devant La Calamine.

Après avoir battu La Calamine et réalisé un brillant 12/12, peut-on parler d'une grosse contre-performance?C'est clair que nous avons laissé passer une belle occasion de rejoindre La Calamine au nombre de points vu leur défaite à Faymonville en semaine. Nous comptons toujours trois points de retard sur eux et surtout deux victoires de moins. Cela signifie qu'il nous reste cinq matchs pour leur reprendre quatre points.

Lors de ce fameux match, il manquait Olivier Nanni mais aussi un certain Elian Beersaerts. Y aurait-il une Beersaerts dépendance?Non. Walhain, ce n'est pas Beersaerts. On a perdu quatre matchs dans ce championnat et si j'étais absent à Montegnée et maintenant à Couvin, j'étais sur le terrain quand nous avons perdu à Hamoir et à Ciney. Walhain a donc perdu autant avec moi que sans moi. Cela a peut être joué dans le jeu ou psychologiquement dans la tête de certains mais je n'en suis pas convaincu.

Ces quatre défaites sont survenues à l'extérieur. Quand on sait que vous devez encore jouer trois rencontres aux Boscailles, c'est plutôt bon signe.Je l'espère. En sachant aussi que lors de nos quatre défaites, on a toujours essayé de jouer au foot. Hormis à Hamoir où nous n'avions rien à revendiquer, on a eu les occasions pour ramener un ou des points de Ciney, Montegnée et Couvin. Sur un championnat, tout s'équilibre.

Dimanche, vous rendez visite à Aywaille. Peut-on parler du match le plus important de cette fin de championnat?Si on gagne, on est assurés de participer au tour final et l'objectif serait atteint. Ce serait une épine hors du pied mais on prend match par match. En gagnant à Aywaille, on maintiendrait aussi la pression sur La Calamine et le match s'annonce effectivement important.

Aywaille?Si je me souviens bien, cette équipe ne jouait pas trop bien au foot mais c'était un jeu fort regroupé et du costaud. On menait 1-0 assez facilement avant de se faire rejoindre en fin de match. On avait partagé l'enjeu (1-1) et ce ne sera pas un match facile ce dimanche.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.