Warenghien pour aider Haneffe

Le déplacement à Aywaille peut permettre aux Templiers de renouer avec la victoire et de mettre un adversaire direct en grande difficulté.

Didier DELMAL

Coïncidence de cette troisième journée de championnat : le déplacement de Haneffe à Aywaille corresp ond au retour officiel de Lionel Warenghien au sein de l'effectif hesbignon. Amusant quand on sait que l'ailier des Templiers a évolué plusieurs saisons au 4A avant de rejoindre le club du président Humblet... D'ailleurs, autre clin d'oeil, le président aqualien est aussi un Humblet. Philippe de son prénom, qui coachait encore le groupe l'an dernier lorsque le 4A a accepté de monter en dernière minute.

Mais, désormais, c'est un certain Benoît Rasquin qui a quitté le terrain pour débuter comme coach. L'ancien meneur de Haneffe tentera donc de museler plusieurs de ses anciens coéquipiers depuis le banc de touche. « À l'inverse, il n'y a plus que Bousmanne, le grand pivot avec qui j'ai joué », explique Lionel Warenghien qui sera, cette fois, en équipement et pour de vrai sur le banc des Sucriers. « C'est un énorme plaisir pour moi de reprendre et c'est vrai qu'aller à Aywaille apporte encore plus de piment à ce match. Je me sens prêt pour cette rencontre puisque je n'ai plus de douleur. Mais mon rôle sera minime pour débuter. Je suis là pour faire souffler les ailiers titulaires (Bully-Jaco) qui ont réussi du très bon travail jusque-là. Je vais tenter d'apporter un peu de calme dans les moments difficiles et surtout entraîner des options plus cohérentes pour l'équipe quand on sent que les choses se passent moins bien. » Mais l'aide du vétéran sera importante pour aller chercher un second succès. « La victoire serait vraiment positive puisque nous mettrions un concurrent direct à deux victoires et avec un petit moral », confie Mike De Keyser qui veut rejeter la pression. « Mais nous serons hors de nos bases et le 4A se doit de gagner pour ne pas perdre pied. On va donc encore donner le maximum et corriger les erreurs défensives qui ont fait mal la semaine dernière. » Mais Aywaille n'est pas Geel. Les Aqualiens connaissent d'énormes difficultés pour marquer. Des points qui viennent essentiellement de la périphérie avec Delhaes au poste 1 mais aussi des tirs de Del Calzo et Gérads. Trois hommes à surveiller pour un Haneffe qui jouera donc déjà une carte importante dans l'optique du maintien final.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.