Colette ne voulait pas rater le mariage de son idole

La Claviéroise Colette Jadin est fan de Philippe Gilbert. Ce samedi, elle s'est invitée à son mariage au Château de Harzé. Mais pas à la noce.

Thierry DELGAUDINNE

La Claviéroise Colette Jadin est une inconditionnelle de Philippe Gilbert. Ainsi, le 7 juillet dernier, elle s'était rendue du côté de Remouchamps, sans savoir exactement où résidaient les parents du champion cycliste, afin de leur offrir une bouteille de porto, fabrication maison, pour l'anniversaire du dernier vainqueur de l'Amstel Gold Race.

Alors ce samedi, on ne vous raconte pas l'effervescence qui régnait à Les Avins quelques heures avant le mariage du champion cycliste. Le matin, Colette s'était rendue chez le coiffeur, et peu après, elle s'était mise sur son tailleur rose pour assister au mariage.

Toute une expédition, d'autant qu'aujourd'hui, Émile, son mari, a de gros problèmes de mobilité. Il était donc 13h35, car le couple Jadin s'est embarqué sur les routes du Condroz pour rallier Harzé où allait avoir lieu la cérémonie. Et une fois, sur place, la petite Condrusienne fut méconnaissable. Excitée comme une puce, elle ne savait où donner de la tête. Bien avertie du programme, elle était carrément en émoi, car la rumeur circulait que la messe était supprimée. Ce qu'elle ne pouvait pas croire, malgré la confirmation de jeunes dans la rue, malgré la patronne du café des Sports. Seul le curé parviendra à la convaincre.

La suite ? Quand la maserati arrivera, notre panthère rose se faufilera aux premières loges. Et quand Philippe Gilbert sortira de la voiture, elle sera la première à lui dire « félicitations ». Et le champion cycliste lui rendra un inoubliable « merci » . Durant toute l'heure de la cérémonie du mariage civil, Colette attendra patiemment, faisant la causette avec la gendarmette, taillant une bavette avec un couple de Flamands présents pour la même raison qu'elle. Et elle expliquera aux photographes où se mettre pour prendre le bon cliché.

Puis les portes du château d'Harzé se sont refermées derrière les invités et... sur Colette. Car si la Claviéroise fut la première au mariage, elle n'est pas parvenue à être de la noce.