«J’ai envie de terminer dans le Top 5, voire de décrocher une médaille»

Considéré comme un crack par son entraîneur André Henveaux, Maxime Courtois aurait aussi pu s’envoler pour les Seychelles où devaient se tenir les Mondiaux de nage en eau libre et pour lesquels il s’était qualifié.

«J’ai envie de terminer dans le Top 5, voire de décrocher une médaille»

Malheureusement, ils ont été annulés et le jeune Othéen aura dès lors envie de briller dans le bassin de Choisy-le-Roi. «Je ne sais pas trop à quoi m’attendre car je ne connais pas vraiment mes adversaires, confie celui qui a débuté la natation à quatre ans à Crisnée, un club qu’il n’a jamais quitté. Mais j’ai envie de terminer dans le Top 5 voire de décrocher une médaille. Je sais que ça va être compliqué, mais il faut viser haut. Et je sais que j’en suis capable. L’endurance est un de mes points forts et c’est très important sur une course longue de cinq kilomètres. Lors des championnats d’Espagne, j’ai terminé à la quatrième place. Je sais que je peux encore faire mieux, surtout après le stage en Sicile où nous avons énormément travaillé les intervalles, une donnée importante pour la nage en eau libre. Si je suis stressé? Non, pas vraiment. J’ai surtout envie d’y aller. Je stresserai sûrement un peu juste avant la course, mais ce sera du bon stress, comme toujours (sourire).»