Fort Chabrol à Awans: Antonio, 50 ans, d’Hognoul, présenté à un juge d’instruction de Liège

Antonio, 50 ans, qui a menacé de faire exploser sa maison à Hognoul (Awans, en province de Liège) a été privé de liberté et présenté à un juge d’instruction de Liège. La délivrance d’un mandat d’arrêt a été requise à son encontre.

Th. L.
Belga
Fort Chabrol à Awans: Antonio, 50 ans, d’Hognoul, présenté à un juge d’instruction de Liège

L’homme, âgé de 50 ans, qui menaçait de faire exploser sa maison à Hognoul (Awans), a été privé de liberté dans la nuit de dimanche à lundi. Connu des autorités judiciaires, l’individu avait été condamné en 2014 pour des faits d’incendie à une suspension probatoire du prononcé pour une période de cinq ans.

L’homme, né en 1969, avait annoncé dimanche soir qu’il voulait faire exploser une bonbonne de gaz. Un voisin avait alors alerté la police.

Le bourgmestre d’Awans et le chef de corps de la zone de police ont fait appel à une unité spéciale de la police fédérale, la POSA, pour entamer une négociation avec l’individu, retranché chez lui. Ce dernier avait déversé de l’essence sur le sol et détenait un chalumeau. La discussion ne menant à rien, les forces de l’ordre sont intervenues vers minuit.

Les pompiers ont notamment dû employer les lances d’incendie pour stopper un début de feu à l’intérieur du domicile du quinquagénaire. L’homme a finalement été neutralisé et personne n’a été blessé durant l’opération.

Poursuivi pour des faits de menaces et rébellion, le forcené a été privé de liberté et déféré devant le juge d’instruction. Une expertise psychologique pourrait être demandée par le parquet de Liège.

Les motivations de l’individu restent inconnues. Selon les premiers éléments, il se trouvait dans une situation d’isolement.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.