Championne, sans contestation

Emily Devick a décroché son premier titre de championne de Belgique sur le 10.000m... au terme d'une fin de course quelque peu confuse.

Christophe GOFFAUT
Championne, sans contestation
13949244 ©© EdA

Quand on évoque le palmarès d'Emily Devick, ce sont surtout ses performances sur route qui frappent les esprits. L'athlète du CABW, attachée à sa filière du Nivelles Athletic Club (NAC) s'est, dans un passé récent, approprié à quatre reprises la victoire finale dans l'ex challenge Akiléine, ainsi qu'une série d'autres succès dans différentes épreuves longue distance. La Nivelloise, 37 ans, est toutefois également très à l'aise sur la piste où elle vient de décrocher le titre de championne de Belgique sur le 10 000m en Masters 35. Un sacre qui la comble de joie. «Un titre, c'est toujours agréable, confie-t-elle. Je le considère comme la récompense d'un travail effectué depuis plusieurs années. Je me suis spécialisée sur cette distance. Cela m'a demandé des efforts longs et assidus

Pourtant, l'enseignante en psychologie à l'Institut du Sacré-Coeur ne cache pas une certaine frustration. Samedi dernier, à Ninove, sa course a été amputée d'un tour. Elle a franchi la ligne d'arrivée dans la confusion. Son chrono n'a d'ailleurs pas été homologué. «Il y a eu une erreur dans le comptage des tours. J'ai été arrêtée trop tôt. Heureusement, j'avais déjà doublé ma dauphine. Elle ne pouvait plus me rattraper. Et tout est rentré dans l'ordre. C'est aussi une bonne leçon pour moi. Je dois également pouvoir compter mes tours. Dans le feu de l'action, j'ai sans doute perdu le fil

Pour la petite histoire, une mésaventure similaire lui était déjà survenue l'année dernière lors de ces mêmes championnats. Cette fois-là, Emily avait effectué un tour de trop. Ce qui ne l'avait pas empêché d'obtenir le bronze. Ces anecdotes, on peut les mettre sur le compte de sa moins grande expérience de la piste. Cela n'enlève cependant rien à ses grandes aptitudes pour les longues distances autour de l'anneau. «En m'engageant sur le 10 000 m, j'espérais clairement décrocher le titre. Mon temps de référence est de 38'05, un chrono qui me permettait de nourrir de hautes ambitions. À Ninove, j'espérais d'ailleurs passer sous la barre des 38 minutes. Compte tenu de la chaleur, j'ai préféré gérer ma course afin de viser principalement la première place

Emily Devick a l'avantage de parfaitement bien se connaître et, surtout, de remarquablement appréhender les conditions de course. Deux atouts qui ont favorisé son avènement. «J'avais choisi de partir sur un tempo prédéfini. Ma future dauphine a cependant démarré très fort devant. J'ai conservé mon train pour progressivement dépasser d'autres filles qui se sont brûlées. Ma seconde, elle aussi, a fini par craquer

Ce titre national confirme le potentiel de la Nivelloise, aussi à l'aise sur la route que sur la piste. Y compris sur des distances plus courtes. Cette année, elle est déjà montée sur le podium du 1 500m Masters 35 des championnats de Belgique indoor, avant de se classer 4e du 3 000m lors des championnats d'Europe indoor, en mars dernier.