Pôle des Savoirs de la Province de Liège à Bavière : un concentré de technologie au service de l’environnement

Géothermie sur nappe aquifère, panneaux photovoltaïques, éclairage LED intelligent…

Aude Quinet
Le Pôle des savoirs de la Province de Liège dispose de 12 000 m2 panneaux photovoltaïques en toiture.
Le Pôle des savoirs de la Province de Liège dispose de 12 000 m2 panneaux photovoltaïques en toiture. ©Province de Liège

Comme nous l’annoncions en primeur dans nos pages mi-décembre, le Pôle des Savoirs de la Province de Liège à Bavière – qui sera inauguré en juin prochain – sera un concentré de technologie au profit de l’environnement, intégrant notamment la géothermie, un éclairage LED et 1200 m2 de panneaux photovoltaïques. Le chantier initié en 2019 était achevé à l’été 2022. Les aménagements finaux tels que l’équipement et l’ameublement ou encore la décoration sont en cours. Les premiers occupants y préparent leur déménagement.

En construisant ce géant de verre et d’acier, situé en entrée de ville, la Province de Liège tenait à poser un geste fort à la fois architectural et urbanistique, mais aussi environnemental. L’ambition architecturale du Pôle des Savoirs lui permet d’incarner par sa seule présence la réhabilitation de tout un quartier. Entièrement vitré, le bâtiment s’ouvre sur la ville et se connecte à l’intégralité de l’îlot Bavière. Cette volonté de disposer d’espaces très lumineux est équilibrée par les systèmes de protection solaire qui insufflent sa dynamique à l’ensemble. La “double peau” constitue l’aspect le plus visible de ce dispositif.

Du côté du boulevard de la Constitution, un porte-à-faux de 15 mètres surplombe l’espace public et ancre le Pôle des Savoirs dans le paysage. Plus largement, l’environnement immédiat, actuellement composé d’appartements en construction, du boulevard en pleine rénovation ou encore de l’Académie de Musique, est remis en valeur par ce nouveau voisin qui se connecte également à la Dérivation toute proche.

Outre l’aspect spectaculaire et moderne de cette infrastructure conçue par les architectes de la Province de Liège, le Pôle des Savoirs incarne un véritable catalogue des technologies et des aménagements liés aux enjeux environnementaux. Géothermie sur nappe aquifère, panneaux photovoltaïques, toitures végétalisées et lutte contre les îlots de chaleur en ville, récupération des eaux de pluies, mobilité, éclairage LED intelligent, utilisation de matériaux recyclables, isolation et étanchéité à l’air proches des performances des bâtiments passifs (ou constructions passives), ou encore gestion technique centralisée.

La géothermie

Le fonctionnement consiste à puiser directement l’eau de la nappe et à la faire passer dans un échangeur de chaleur pour y prélever les calories, avant de la réinjecter dans le sol. La température de la nappe étant constante toute l’année (environ 12°C), il est possible de profiter de chaleur en hiver et de fraîcheur en été. Ce système permet dès lors de réduire considérablement, voire d’annuler, le recours à des techniques classiques et notamment, à des groupes de climatisation qui sont particulièrement énergivores. “Ce système de chauffage et de refroidissement par pompe à chaleur géothermique avec pompage et injection dans la nappe se veut particulièrement performant et innovant”, souligne la Province de Liège. Bien que couramment mis en œuvre en France et aux Pays-Bas, il s’agit d’un projet novateur en Wallonie puisque la Province de Liège s’est vue octroyer, le 6 mai 2019, le tout premier permis d’environnement permettant l’exploitation d’une telle installation.

Un système de géothermie
Un système de géothermie ©Province de Liège

Toiture végétalisée

Par ailleurs, une installation photovoltaïque de 190 kWc est placée sur les toits du bâtiment. Elle permet de produire un total annuel de 165 MWh, soit l’équivalent de la consommation de 40 maisons, et de couvrir ainsi 25 % des besoins du bâtiment, qu’il s’agisse de l’éclairage par LED intelligent ou du chauffage par géothermie.

Les toitures seront également végétalisées pour lutter contre les îlots de chaleur et la chute de la biodiversité en ville. “Elles augmentent l’isolation thermique et acoustique, protègent contre la surchauffe en été et augmentent la durée de vie de la membrane étanche du toit, où sont aussi installées des ruches urbaines”, explique la Province. Quant aux eaux de pluie “elles sont récupérées dans une citerne afin d’alimenter notamment les sanitaires du bâtiment”.

Enfin, l’intégralité des technologies concentrées dans le Pôle des Savoirs est contrôlée de manière centralisée, “ce qui permet à la fois une gestion globale et des économies d’énergie”. Couplé à des détecteurs de présence, l’éclairage LED généralisé “permet de combiner efficacité, économies d’énergie et esthétique”.

1200 m2 de panneaux photovoltaïques sont installés en toiture du Pôle des Savoirs à Liège.
1200 m2 de panneaux photovoltaïques sont installés en toiture du Pôle des Savoirs à Liège. ©Province de Liege

Matériaux durables

Un soin particulier a été accordé au choix des matériaux afin de limiter l’impact environnemental du bâtiment : techniques de préfabrication, utilisation de matériaux durables, par exemple des châssis mixtes bois/aluminium et des façades en lamellé-collé avec du bois en provenance de forêts gérées durablement (label PEFC), isolation exempte de produits nocifs pour la couche d’ozone, système de murs rideaux avec matériaux en aluminium recyclé, et revêtements de sol et peintures limitant les composants organiques volatiles (COV).

Mobilité douce

”Des douches et vestiaires, ainsi qu’un parking, sont disponibles pour le personnel qui vient travailler à vélo. Si ces aménagements seront immanquablement intégrés dans toute future construction, ils restent actuellement toujours innovants”, se félicite la Province. Le Pôle des Savoirs est situé à proximité immédiate de plusieurs lignes de bus TEC “et il suffira de traverser le Pont Saint-Léonard pour rejoindre un des principaux arrêts du futur tram”. La liaison avec le centre-ville est également aisée à vélo. L’accès aux PMR est assuré dans tout le bâtiment et aux abords. Une centaine de places de parking est également disponible au sous-sol pour le personnel et pour les utilisateurs de la pépinière d’entreprises.

Pour rappel, le Pôle des savoirs s’articule sur le thème de l’écriture et du numérique et intègrera plusieurs fonctions sur une surface totale de 15.000 m 2. Le budget total est de près de 50 millions euros, financés par la Province de Liège à concurrence de 25 millions euros, avec le soutien du FEDER et de la Wallonie.

Un système de récupération de pluie au Pôle des savoirs à Liège
Un système de récupération de pluie au Pôle des savoirs à Liège ©Province de Liège
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...