Un budget 2023 sans éclat à Flémalle

Avec de nombreuses restrictions liées au plan de gestion...

Jessica Defgnée
L'entrée du château communal de Flémalle
L'entrée, côté parc, du château communal de Flémalle. ©J. DEF.

"C'est un budget qui est particulièrement difficile et cela en dépit des multiples efforts consentis pour comprimer les postes de dépenses", a indiqué Sophie Thémont, alors qu'elle venait de succéder à Isabelle Simonis en tant que bourgmestre, tout en soulignant que "l'exercice budgétaire est compliqué pour l'ensemble des communes et plus largement pour l'ensemble du secteur public qui doit composer avec l'indexation des charges salariales, les charges énergétiques mais aussi l'augmentation générale des prix que l'on vit actuellement". Bref, c'est un budget 2023 sans éclat qui a été présenté au conseil communal. Il fallait s'y attendre vu le recours au plan Oxygène de la Région wallonne imposant, pour en bénéficier, d'établir un plan de gestion et de suivre des trajectoires budgétaires strictes... Si bien que dans certains départements, la compression des dépenses a été poussée jusqu'à supprimer tout ce qui n'est pas obligatoire... L'enseignement, matière hautement essentielle, en paie d'ailleurs un lourd tribut! Arrêt du néerlandais en 5e et 6e années, pourtant l'une des langues officielles de notre pays..., ou encore suppression du financement des classes de mer et classes vertes qui sont sources d'apprentissages différents et de bons moments passés ensemble sachant que, pour certains enfants, cela peut faire partie des rares occasions de quitter leur quotidien...

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...