Un patient refuse de porter son masque chirurgical et frappe le vigile de l’hôpital

L’homme a été privé de liberté pour coups et blessures.

Aude Quinet
Un patient refuse de porter son masque chirurgical et frappe le vigile de l’hôpital

Un homme a été privé de liberté ce mercredi vers 17 heures pour coups et blessures envers un vigil d’un hôpital liégeois.

Le patient, né en 1971, devait passer un électroencéphalogramme (ou EEG), un examen qui permet de mesurer l’activité électrique du cerveau, mais il n’a pas voulu mettre le masque nécessaire à celui-ci. Il est alors retourné dans sa chambre et a rassemblé ses affaires pour sortir de l’hôpital.

Les infirmiers ont fait appel au vigile de l’hôpital pour tenter de le retenir. C’est à ce moment-là que le suspect a donné des coups-de-poing au visage du vigile, qui n’a fort heureusement pas d’incapacité de travail.

Privé de liberté, le suspect a été déféré ce jeudi matin au parquet de Liège.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...