Tentative de cyberattaque au sein du Groupe santé CHC (province de Liège)

Le Groupe santé CHC de Liège a été victime d’une tentative de cyberattaque. Par mesure de précaution, les connexions vers l’extérieur ont été coupées. L’analyse de la menace est en cours.

Thomas Longrie
Le Groupe santé CHC a été victime d'une tentative de cyberattaque vendredi dernier.
Le Groupe santé CHC a été victime d'une tentative de cyberattaque vendredi dernier. ©ÉdA Philippe Labeye

À en croire le nombre de cyberattaques perpétrées ces derniers mois, voire ces dernières années dans le secteur des soins de santé, les hôpitaux semblent être une cible privilégiée. La dernière en date ? Le Groupe santé CHC, composé de quatre cliniques (Waremme, Hermalle, Heusy, MontLégia), de polycliniques extérieures et de maisons de repos en province de Liège, a détecté vendredi dernier, dans le courant de l’après-midi, une intrusion suspecte dans son système informatique, a indiqué ce mercredi 23 novembre 2022 le service communication.

La continuité et la sécurité des soins aux patients restent assurées – la prise de rendez-vous se fait seulement par téléphone.

- Eddy Lambert, porte-parole du Groupe santé CHC

Son service informatique a aussitôt mis en place des mesures préventives de protection et lancé avec l’appui d’experts externes une analyse complète de la menace. Par mesure de précaution, les connexions vers l’extérieur ont été coupées – le site www.chc.be et le portail auquel se connectent les médecins généralistes ne sont pour l’instant pas disponibles.

Même si elle a engendré certaines lenteurs ou perturbations, cette cyberattaque n’a, à ce stade, pas entravé le fonctionnement du système informatique du Groupe santé CHC. Ses réseaux, serveurs, applications continuent de tourner.

La continuité et la sécurité des soins aux patients restent assurées – la prise de rendez-vous se fait seulement par téléphone.

La Wallonie sera la cible de nouvelles cyberattaques “dans les six mois”

Le PUH (plan d’urgence hospitalier) technique n’a du reste pas dû être déclenché.

L’analyse de la menace et la surveillance constante de la situation se poursuivent néanmoins.

Le Groupe santé CHC présente ses excuses à ses patients, ses collaborateurs et ses prestataires externes pour les éventuels désagréments subis, a-t-il conclu par voie de communiqué.

En mai, l'intercommunale de soins de santé Vivalia, implantée en province de Luxembourg, avait été victime d'une cyberattaque de grande ampleur.