Mohamed Dahmane condamné à 30 ans de prison pour le meurtre de Mégane Tamburrini

Mohamed Dahmane, un Algérien âgé de 28 ans, a été condamné lundi par la cour d’assises de Liège à une peine de 30 ans de prison.

Belga
 Les faits s’étaient déroulés le 9 mars 2020 à Droixhe (Liège).
Les faits s’étaient déroulés le 9 mars 2020 à Droixhe (Liège). ©BELGA

Il avait été reconnu coupable d’avoir commis le meurtre de Mégane Tamburrini, une Sérésienne âgée de 22 ans. Il avait également été déclaré coupable d’une tentative de meurtre sur un autre squatteur et coupable de menaces envers deux agents de sécurité de la Médiacité de Liège.

Les faits s’étaient déroulés le 9 mars 2020 à Droixhe (Liège). Mégane Tamburrini, une Sérésienne âgée de 22 ans, avait été tuée d’un coup de couteau à la gorge. Son corps avait été retrouvé sur un trottoir. La jeune femme avait fréquenté un squat, où avait eu lieu une altercation entre les différents occupants. Mégane Tamburrini s’était opposée à des relations sexuelles imposées par l’accusé. Il lui avait planté un coup de couteau dans le cœur.

Outre le meurtre de Mégane Tamburrini, Mohamed Dahmane a été reconnu coupable d’une tentative de meurtre contre un autre squatteur une heure plus tard et de faits de coups et de menaces contre des agents de sécurité de la Médiacité le 7 mars 2020.

Lors des débats sur la peine à infliger au condamné, le substitut Fabienne Bernard avait requis une peine de 30 ans de réclusion contre Mohamed Dahmane. Le ministère public avait insisté sur la personnalité de l’accusé, qui confine à la psychopathie et qui n’a jamais montré le moindre amendement après les faits. La défense, Me Croisier et Me Mallants, avait sollicité une peine moins lourde, par le biais de circonstances atténuantes. L’avocat réclamait une peine qui ne devait pas dépasser 25 ans.

Finalement, le jury et la cour ont condamné Mohamed Dahmane à 30 ans de prison.