Des sachets de nicotine séduisent les plus jeunes, mais ce n’est pas sans danger : un hôpital belge met en garde sur le problème de dépendance

De petits sachets de nicotine à placer entre la gencive et la lèvre ont de plus en plus de succès auprès des jeunes, qui le découvrent sur les réseaux sociaux. Pourtant, il n’est pas sans danger.

Thomas Longrie
«La consommation de ce produit est dangereuse», explique Adrien Meunier, infirmier tabacologue au CHR de la Citadelle à Liège.
«La consommation de ce produit est dangereuse», explique Adrien Meunier, infirmier tabacologue au CHR de la Citadelle à Liège. ©AdobeStock/CHR Citadelle

Un nouveau phénomène inquiète le milieu médical. En vente libre dans les night-shops, et bien que destinés aux plus de dix-huit ans, de plus en plus d’adolescents parviennent à se procurer des "nicotine pouches" (sachet de nicotine) ou plutôt du "snus sans tabac". Soit de petits sachets qu’on coince entre la gencive et la lèvre et qui libèrent de la nicotine.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.