Ils se battent dans le carré à Liège

Les protagonistes se sont notamment porté des coups de tesson de bouteille

Sarah Rasujew
Ils se battent dans le carré à Liège
©D.R.

Quatre prévenus âgés de 27 et 28 ans, originaires de Verviers, Oupeye et Liège ont écopé de peines de 60 et 120 heures de travail devant le tribunal correctionnel de Liège pour avoir commis une bagarre dans le carré de Liège. Deux autres protagonistes ont été acquittés pour cause de légitime défense. Toute cette affaire a débuté à la suite d’une remarque homophobe. Dans la nuit du 16 au 17 novembre 2019, vers 4 h 40, la police a été amenée à intervenir dans le carré à Liège.

Les policiers ont été mis en présence de six personnes dont deux étaient blessées à sang coulant. Selon les protagonistes, Geoffrey, 28 ans, de Verviers et Grégory, 39 ans, de Grâce-Hollogne auraient été provoqués par le groupe formé par Gordon, Glenn, Nicolas et Ludovic. Mais l’autre groupe avait une autre version. Tout aurait débuté par une remarque concernant les chaussures portées par Nicolas. Selon ce dernier, Grégory se serait moqué de ses chaussures “gay.”

Geoffrey a également déclaré avoir été victime de propos homophobes. Toujours est-il que les intéressés ont commencé à se tabasser et ont même utilisé un verre pour s’en prendre physiquement aux autres. Une partie des faits a été filmée. À la suite du visionnage des images, le tribunal a considéré que le groupe formé par Grégory et Ludovic avait été pris à partie et frappé par les autres protagonistes. “La circonstance qu’ils auraient pu tenir des propos blessants ou offensants n’est pas établie. Et fût-elle établie, cette circonstance est sans intérêt dès lors que la vidéosurveillance montre que Grégory et Ludovic quittaient les lieux, sans se soucier des autres prévenus.” Le tribunal a tenu compte des antécédents non spécifiques de Nicolas, mais aussi de l’absence d’antécédent judiciaire pour les autres.