Les Chiroux «font sortir» des centaines de livres

En vue du déménagement à Bavière, des opérations de «bookcrossing» sont prévues.

mbec
Les Chiroux «font sortir» des centaines de livres

Comme nous l’avions déjà annoncé, la bibliothèque Chiroux de la Province de Liège prendra prochainement ses quartiers au sein d’un nouveau pôle de développement créatif situé à Bavière. En attendant ce déménagement, les équipes de la bibliothèque travaillent au traditionnel "élagage" des collections, a annoncé la Province de Liège. "L’occasion de faire un tri, tout en valorisant au maximum les collections, au travers de multiples filières, dont le bookcrossing, de retour sur les places liégeoises cet été"…

Initiée en 2015 et interrompue ces dernières années en raison de la crise sanitaire, cette opération menée par la Bibliothèque Chiroux fera son grand retour ce 24 juin. Le principe est simple: il s’agit de faire voyager des livres "en les libérant dans différents endroits, afin que quelqu’un les trouve, les lise et puisse ensuite, à son tour, les relâcher. Ainsi, les livres et la littérature se partagent, se transmettent, voyagent, et s’invitent dans le quotidien de ceux qui les rencontrent".

Concrètement, la bibliothèque provinciale sortira donc des centaines de livres de ses réserves pour les mettre à la disposition du public via les boxes spécialement dédiées à l’opération, installées sur les places animées durant l’été par l’ASBL Liège Centre (place des Carmes et place Xavier Neujean). Et la Province de rappeler que des boxes similaires sont aussi installées dans divers commerces d’Outremeuse et qu’une boîte Bookcrossing est également installée de façon permanente à l’entrée de la Bibliothèque Chiroux, rue des Croisiers.

"Pour la bibliothèque Chiroux, cette pratique, comme beaucoup d’autres, est une façon originale, éthique et "responsable" de continuer à promouvoir la lecture hors de ses murs, tout en préparant son déménagement à venir vers le nouveau pôle des Savoirs de la Province de Liège".

Pour rappel, le nouveau bâtiment de 15.000 m² intégrera la bibliothèque au sein d’un pôle de développement créatif, "accordant plus de place aux assises de confort, aux nouveaux usages numériques (aux jeux vidéo par exemple), à la formation, à l’éducation aux médias, à la médiation, notamment sur le plan artistique mais aussi dans le cadre d’une participation citoyenne".