Liaison E25-E40/A602: les tunnels Kinkempois et des Grosses Battes à Liège fermés 7 semaines cet été

Durant tout l’été, la liaison des autoroutes E25-E40 sera fermée à la circulation dans les 2 sens pour permettre d’y effectuer des travaux suite aux inondations de juillet 2021.

Belga
Liaison E25-E40/A602: les tunnels Kinkempois et des Grosses Battes à Liège fermés 7 semaines cet été

La liaison E25-E40/A602 à Liège souffre toujours des dommages occasionnés par les inondations de l’été dernier. Des opérations lourdes de travaux sont encore nécessaires pour sa réhabilitation, qui ne peuvent être effectués que de nuit ou avec un trafic limité. C’est pourquoi elle sera fermée à la circulation, dans les deux sens, du 4 juillet au 23 août entre l’échangeur n°38 Angleur/Grosses Battes/Belle-Île et le N°37 Val Benoit/Seraing/Marche, a indiqué vendredi la Task Force Mobilité de Liège. Le tunnel de Cointe restera accessible au trafic local.

L’interdiction de circulation dans les tunnels Kinkempois et Grosses Battes était inévitable, explique la porte-parole de la Sofico, maître d’ouvrage du chantier, Héloïse Winandy. La liaison, en rive droite de la Meuse, a été complètement submergée l’été dernier par l’eau et la boue.

Si des réparations urgentes ont été effectuées pour permettre une reprise du trafic, une "rénovation complète et durable" doit encore être réalisée.

80.000 véhicules concernés

Pour limiter les embarras de circulation, les opérations lourdes, qui ne peuvent se faire uniquement de nuit ou avec un trafic même partiel, ont été regroupées cet été, période la "moins contraignante possible" avec 80.000 véhicules en moyenne qui empruntent la liaison chaque jour, au lieu de 85.000 en temps normal.

Placement d’une protection passive au feu - qui nécessitera le démontage et le remontage des équipements électromécaniques installés dans le plafond -, remplacement de l’éclairage classique (1.025 luminaires LED) et des câbles, renouvellement des caméras... figurent dans l’agenda chargé des travaux estivaux.

Pénurie de matériaux

L’éclairage de renfort, placé à l’entrée des tunnels pour éviter un "effet trou noir" aux automobilistes et d’être trop éblouis, ne pourra être remplacé cet été en raison des pénuries de matériaux. "On a dû établir des priorités et nous avons priorisé l’éclairage de base", explique Mme Winandy. Son remplacement fera partie des opérations encore à mener après l’été, dont l’impact sera nul ou faible (avec des fermetures de nuit) au niveau des usagers.

Seul le trafic local autorisé dans le tunnel de Cointe

Concrètement, l’ensemble de la liaison entre l’échangeur des Grosses Battes et celui du Val Benoit sera fermé à la circulation dans les deux sens, du 4 juillet au 23 août. Le trafic local sera autorisé à emprunter le tunnel de Cointe mais sera réduit sur une seule voie en direction du Luxembourg. Dans l’autre sens, les deux voies devraient rester accessibles.

Déviation via Daussoulx

Pour éviter un encombrement trop important des rues liégeoises, le trafic de transit devra éviter l’agglomération de Liège. Les personnes venant du Luxembourg et se dirigeant vers l’Allemagne ou les Pays-Bas devront emprunter l’E411 vers Namur et reprendre la direction de Liège à l’échangeur de Daussoulx. Dans l’autre sens, il faudra poursuivre sur l’E40 puis l’E42 en direction de Namur où les automobilistes pourront reprendre l’E411 vers le Luxembourg.

Les poids lourds de plus de 7,5 tonnes et les véhicules de plus de six mètres de long seront, eux, interdits dans l’agglomération liégeoise. Ils seront arrêtés dès l’échangeur de Loncin sur l’A602, l’échangeur n°40 d’Embourg sur l’E25/A6 et l’échangeur de Cheratte sur l’E25/A25. Seules les dessertes locales leur seront autorisées.

La liaison restera limitée à 50km/h

Après les travaux estivaux, la vitesse restera limitée à 50 km/h entre le tunnel de Cointe et celui des Grosses Battes. La Sofico prévient également que des travaux de réhabilitation similaires devront être effectués dans le tunnel de Cointe en 2023, à une date encore à déterminer.

L’ensemble des travaux de réhabilitation de la liaison et de ses équipements représente un montant de 55 millions d’euros, financé par la Sofico dans le cadre du plan de relance wallon.