La voiture de Tonton Tapis volée à Visé, avec son chien à l’intérieur: «Le cauchemar est terminé, j’ai retrouvé Ernest»

Plus de peur que de mal pour André Debor, alias « Tonton Tapis », qui a retrouvé sa voiture volée, mais surtout le chien qui se trouvait à l’intérieur. Explications.

Th.L.
 L’avis de recherche, lancé par «Tonton tapis» sur son Facebook dimanche, a été partagé près d’un millier de fois.
L’avis de recherche, lancé par «Tonton tapis» sur son Facebook dimanche, a été partagé près d’un millier de fois. ©D.R.

"Le cauchemar est terminé. J’ai retrouvé Ernest et la voiture aussi. Merci à tous pour vos partages et votre solidarité." Plus de peur que de mal pour André Debor, mieux connu comme "Tonton Tapis" dans les années ‘80 et ‘90.

Ce dimanche, le septuagénaire s’est rendu à Visé, en région liégeoise, pour aller boire un verre avec l’un de ses amis, dans un établissement situé sur le boulevard des Arquebusiers. L’homme y a laissé son chien dans la voiture, avec les fenêtres entre-ouvertes, mais quel ne fut pas son étonnement lorsqu’il est revenu à son véhicule une heure plus tard. Celui-ci avait disparu, ainsi que son chien.

L’avis de recherche, lancé par "Tonton tapis" sur son Facebook dimanche, a été partagé près d’un millier de fois. Contre toute attente, la voiture a été retrouvée sur le boulevard où il l’avait initialement garée. Avec Ernest, à l’intérieur.

Après avoir exercé pendant de longues années dans la vente de tapis, André Debor s’est reconverti dans l’immobilier. En mai 2021, il avait été condamné par le tribunal correctionnel de Liège à un an de prison avec sursis dans le cadre d’une organisation frauduleuse d’insolvabilité, d’abus de biens sociaux, de faux en écriture et de détournement de biens saisis. Avec le concours de sa compagne et de son fils, le septuagénaire originaire d’Aubel avait organisé, frauduleusement, son insolvabilité. Il niait pourtant une bonne partie des préventions qui le visaient.

Précisons que les activités commerciales actuelles de Tonton Tapis poursuivent leur chemin sans le moindre lien avec André Debor.