La plus haute salle d’escalade d’Europe dans la basilique!

Le projet retenu pour la basilique de Cointe est dévoilé… il est porté par Gehlen Group, de Malmedy.

Marc Bechet
La plus haute salle d’escalade d’Europe dans la basilique!

Un virage à 180°, c’est la première impression qui nous vient à l’esprit en prenant connaissance du projet de reconversion de la basilique du Sacré-cœur de Cointe, soit cette basilique qui trône sur la colline de Cointe, bienveillante à l’égard de Liège, aux côtés du monument Interalliés.

Parmi les trois candidats retenus dans le cadre de l'appel à projet en effet, ce ne sont pas les options plus «traditionnelles» de promotion immobilière qui ont séduit le Diocèse de Liège et la Fondation basilique de la Paix mais bien celui, un peu fou, de Gehlen Group, ce consortium d'entreprises de Malmedy, connu notamment pour avoir redonné vie au complexe Intermills (cinéma, hôtel…).

Son ambition pour la basilique : y développer ni plus ni moins la plus haute salle «de grimpe» d’Europe… et même la deuxième plus haute au monde ; un projet associé à un restaurant panoramique, un cinéma de quartier, un espace polyvalent pour événements et des logements atypiques (tourisme). Sans oublier l’espace mémoriel préservé au chœur de la Basilique ainsi que la crypte et la sacristie, préservées à destination du culte religieux…

40 mètres sous plafond
Basilique Expérience, tel est donc le nom de cette reconversion étonnante qui ambitionne de profiter des quelque 40 mètres de hauteur sous plafond et qui permettra donc de proposer«une expérience sportive unique», insistent les porteurs du projet, qui ont séduit l'Église.

Concrètement, une simple extension dans l’axe de la basilique permettra d’accueillir les activités de loisirs évoquées tandis que le bâtiment originel servira de salle d’escalade, développée par The wall, société qui dispose d’une salle à Intermills Malmedy. S’y développeront les trois disciplines olympiques que sont la voie, le bloc et l’escalade de vitesse.

Et puisque le projet se veut fédérateur et respectueux des lieux, pas question de dénaturer le site paysager ni la basilique qui accueillera donc aussi, à la demande de la Fondation basilique de la Paix, un espace mémoriel, composé d’une zone d’exposition à l’étage et un espace de rencontres pouvant accueillir des conférences diverses au rez-de-chaussée. Le tout en lien direct avec les activités de loisirs proposées dans l’espace principal ainsi que dans l’extension.

Objectif de ce projet estimé à 10 millions d’euros : finaliser le dossier cette année pour obtenir le permis et commencer les travaux mi 2023, avec une ouverture pour fin 2024 voire début 2025.

Sport et spiritualité
Sports, divertissements et spiritualité… Est-ce si surprenant ? Pas tellement à entendre les membres de la Fondation et du Dioscèse car l'expérience, tant sportive que spirituelle, rejoint ici le concept d'élévation… à chacun sa religion en quelque sorte et d'ailleurs, c'est bien connu, pour faire de l'escalade en toute sérénité, il faut avoir la foi et, inévitablement, croire en sa bonne étoile. Amen.