Henry Purcell rapproche Liège et Namur

Chef-d’œuvre de l’opéra baroque anglais, rarement joué, «Didon et Énée» est proposé à Liège. Avec les Namurois du CAV&MA.

Marie-françoise Gihousse

C'est un heureux hasard – une tournée à Oman pour l'Opera royal de Wallonie – qui a fait germer l'idée d'accueillir pendant ce temps, à Liège, Didon et Énée de Purcell. Cette œuvre emblématique du baroque anglais est, en effet, rarement donnée sur une scène d'opéra. «C'est, nous explique Guy Van Waas directeur de l'ensemble namurois Les Agrémens, une œuvre qui dure environ une heure. C'est un peu court pour un opéra et l'investissement que ça représente. D'autant qu'on peut difficilement musicalement le coupler à une autre œuvre. Didon et Énée est donc généralement joué en version concertante.»