Isola, ravi, ouvre le Parc Francofou

Sans la Scène Rapsat, fermée ce premier jour, c'est le Village Francofou qui ouvre véritablement les Francos 2010. Malgré une fréquentation qui devrait grossir ce week-end, la fête est lancée.

J. R. (avec A. Vt)
Isola, ravi, ouvre le Parc Francofou
isola ©Isola

La pluie qui effrayera les Francofous n'est pas encore venue.Forcément, allez-vous dire: le Village est couvert.Oui, c'est vrai, mais en ce début de festival, alors que les bracelets s'échangent comme des petits pains, les festivaliers sont nettement moins timorés que les cyclistes du Tour de France lorsqu'ils ont traversé nos vertes et pluvieuses contrées.

Alors que le Marché Couvert peine encore à se remplir, mais que les première chopes ont déjà coulé, c'est Isola, qui a beaucoup tourné sur les ondes belges, qui a eu la rude mission d'ouvrir le festival dans le Parc.Et le groupe hutois, composé de certains membres du groupe Showstar, a réussi sa mission.Même si le public n'a pas toujours répondu.

"C'était formidable.Pourtant, on a joué dans des festivals plus pointus.Ici, c'est vrai que c'est plus éclectique, et on ne s'attendait pas à un tel accueil: des parents, des enfants, les gens tapaient dans les mains, explique le chanteur.C'était pas si terrible d'ouvrir.Et on est le seul groupe pendant lequel il a pas plu. On n'avait pas de concurrence et, vu le 21 juillet, y avait du monde." Isola est ra-vi!

C'est alors les Carolos d'Acta qui ont pris le flambeau, sur la scène Fnac,après MontparnassE, plutôt musclé, sur la scène Proximus. Leur son, rock, entre les années 80de Téléphone et les années 2000 de Saint-André, semble la recette idéale pour oublier la bruine.Et le chanteur met le paquet.Mais l'ambiance ne décolle pas encore vraiment, à part dans les premiers rangs.

Dans la foule, quelques brastimides se tendent.Surtout sur la furie Izia.Qui hurle, vocifère, c'est le moins qu'on puisse dire.Mais ce sont surtout les casquettes et chapeaux qui ontla cote, vu l'interdiction des parapluies.Le bar aussi demeur un bonplan pour éviter les gouttes.Mais son accès reste encore aussi aisé que l'accès au but français durant le Mondial.

Aprèsses quatres premières heures,le Parc attend encore ses têtes d'affiche: Baloji, Matt Bioul, Yodelice et, surtout, Ghinzu.La fête n'est pas encore véritablement lancée.Mais la pluie ne la gâchera pas.