Il risque 6 mois pour avoir frappé son fils

Philippe a frappé sa femme. Et son fils, aussi. A plusieurs reprises. Aujourd'hui, tout est redevenu normal au sein de la famille, paraît-il. N'empêche, l'individu est poursuivi par le parquet de Huy pour coups et blessures. Il répondait de ses actes devant le tribunal correctionnel, mercredi. Et s'il ne les nie pas, il conteste toute préméditation. Son épouse, souhaitant en finir, ne s'est pas constitué partie civile. Mais pour défendre les droits de son fils, 13 ans à l'époque des faits, son tuteur a désigné une avocate. « Le contexte de violence familiale

s'étend dans la durée, précise Me Seinlet. Et même si les choses se passent bien maintenant, ce garçon a reçu des coups de pied et des coups de poing, y compris au niveau de la tête ! À l'époque, il est parti se réfugier chez ses grands-parents.. . » Elle réclame 1000 euros provisionnels de dommage moral.