Moës, moteur de la région waremmienne

Guillaume Moës et ses fils ont mis sur pied une usine de moteurs de toutes sortes. L'usine a vu son développement se tasser après la Seconde Guerre.

Thierry DELGAUDINNE

Waremme 1904, les ateliers M oës sont nés : « Guillaume Moës vint au 19e siècle s'installer à Waremme et y construit un moulin à vapeur, écrit Daniel Pirotte dans "Grands hommes de Hesbaye". Au début du 20e, son attrait et celui de ses fils pour la mécanique l'amènent à acquérir quelques machines-outils et à permettre à son fils Auguste, autodidacte très doué et mécanicien dans l'âme, de construire un moteur capable de remplacer la machine à vapeur du moulin. L'aîné de ses enfants, Édouard, bon commerçant qui vendait alors les farines du moulin et secondait son grand-père maternel dans son affaire de denrées coloniales, vend le moteur obligeant son frère à en construire qu'il vend aussitôt. » Les Ateliers Moës sont nés. Pas loin de 2500 moteurs sont construits à Waremme. Malheureusement, la guerre vient interrompre la production. Mais elle redémarre de plus belle après la guerre.