Wasseiges : à la découverte de l’or rouge

En ce mois de récolte, Éric et son épouse Sabine ouvrent les portes de leur safranière. L’occasion d’en savoir plus sur cet « or rouge » qu’est le safran.

Delphine Perin
 L’émondage des fleurs permet d’isoler le pistil du reste de la plante. Ce travail demande patience et concentration.
L’émondage des fleurs permet d’isoler le pistil du reste de la plante. Ce travail demande patience et concentration. ©ÉdA

Éric Léonard est intarissable au sujet de la fleur de safran. "C’est elle qui dirige, on le prend comme ça." Bien que cette plante qualifiée d’or rouge soit laborieuse à produire, il prend plaisir à ses caprices et chaque année partage sa passion avec des visiteurs d’un jour, lors de matinées portes ouvertes dans sa safranière à Wasseiges.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...