Collèges mixtes: les échevins éjectés ne digèrent pas

Le décret wallon prévoyant 1/3 des membres de l’autre sexe au sein des collèges passe mal à Wasseiges et Verlaine où deux échevins doivent céder leur place.

Jean-Louis Tasiaux
Catherine DUCHATEAU
Collèges mixtes: les échevins éjectés ne digèrent pas
Daniel Delvaux et Vincent Renson sont les victimes collatérales du décret wallon sur la mixité des collèges.

«C'est antidémocratique. C'est le genre de chose qui va encore dégoûter davantage la population du monde politique… Après, il ne faudra pas s'étonner de voir le citoyen se détourner de la politique en votant blanc ou en se tournant vers un parti extrême.» Daniel Delvaux est amer et ne s'en cache pas. Échevin à Verlaine depuis 22 ans, l'agriculteur hesbignon digère mal le fait de se voir évincé du collège malgré son score électoral. «J'ai fait 546 voix. Soit 25% de plus qu'il y a six ans!»