Incendie d’une maison à Lantremange

Les pompiers de la zone Hesbaye ont été appelés à intervenir lundi soir rue du Roua à Lantremange pour un feu de cheminée qui s’est finalement étendu à toute la maison. De gros moyens ont été déployés sur place et les sapeurs étaient toujours en surveillance ce mardi matin. L’habitation est totalement sinistrée et la famille de cinq enfants qui y vivait a tout perdu. Elle doit être relogée. La Ville de Waremme tente de trouver une solution.

Sabine Lourtie
Caroline Viatour
 Les pompiers de Waremme ont débuté l’intervention avant d’être rejoint par ceux de Hannut appelé en renfort.
Les pompiers de Waremme ont débuté l’intervention avant d’être rejoint par ceux de Hannut appelé en renfort. ©C.Vi.

C’est au départ pour un feu de cheminée que les pompiers de la zone de Hesbaye ont été appelés lundi soir, à 22 h 45, rue du Roua à Lantremange (Waremme). Mais il s’est rapidement transformé en incendie, touchant tout le bâtiment.

Un important déploiement des services de secours a été réalisé sur place: 20 pompiers, trois autopompes, trois citernes, trois auto-échelles et deux camions de la protection civile appelés en renfort. La police est également descendue. Les pompiers de Waremme sont rapidement intervenus et ils ont été rejoints par ceux de Hannut appelés en renfort.

D’après les premières informations, les dégâts sont très importants, le sinistre est total même si une petite partie du bâtiment a pu être sauvé. Le feu ne s’est pas étendu aux maisons voisines. À 10 h 30 hier matin, les pompiers étaient encore sur place mais le feu était maîtrisé.

Le bourgmestre de Waremme, Jacques Chabot est descendu sur place une partie de la nuit. "Il s’agit d’une propriété comprenant une habitation, une grange et un atelier. L’incendie était vraiment important. Les pompiers ont fait un travail remarquable, dans des conditions difficiles, car la maison, qui se trouve au fond d’une longue allée, était difficile d’accès. Ils ont aussi été confrontés à un manque de pression d’eau."

C’est une famille de cinq enfants qui se retrouve sans rien car le sinistre est total. "Ils ont juste eu le temps de sortir. On ne déplore donc aucun blessé. Ils ont été pris en charge par des voisins et les secours."

Trouver un logement provisoire

La famille a pu se reloger pour la nuit mais elle doit trouver un toit pour les prochains jours, la maison étant inhabitable. "Nous sommes occupés avec le CPAS et le Home waremmien à leur trouver un logement provisoire mais une maison pour sept personnes, c’est compliqué, confie le mayeur waremmien. Le CPAS pourra aussi leur fournir des biens de premières nécessités et des meubles si besoin."