Les églises à chauffer et éclairer: « On n’a pas 36 solutions »

Les églises ne sont pas non plus épargnées par la crise énergétique. À Waremme, la fabrique d’église Saint-Pierre doit s’adapter.

Jimmy Beltrame
 L’église Saint-Pierre de Waremme, coûteuse à chauffer.
L’église Saint-Pierre de Waremme, coûteuse à chauffer.

Chauffer les églises est nécessaire pour le bien-être des fidèles mais aussi pour que ces bâtiments, anciens pour la plupart, ne se dégradent pas. Comme dans tous les pans de la société, les finances des fabriques d’église sont mises à mal par la crise énergétique actuelle. À Waremme, la fabrique d’église Saint-Pierre n’est pas épargnée par la hausse des prix de l’énergie et doit donc s’adapter pour ne pas voir ses dépenses décoller. « Nos postes budgétaires les plus importants sont justement l’électricité et le chauffage, informe son président, Pierre Henin. Et tous les deux sont en augmentation. On n’a pas 36 solutions car ce sont de dépenses incompressibles. »