Dina tombée d’une falaise à Benidorm: la marche blanche aura bien lieu à Waremme

La Ville de Waremme autorise la famille de Dina, cette trentenaire morte après être tombée d’une falaise à Benidorm dans des  circonstances troubles, à organiser une marche blanche.

Jimmy Beltrame
 Sur base des éléments en sa possession, la maman soupçonne le compagnon espagnol de l’époque de Dina de l’avoir poussée.
Sur base des éléments en sa possession, la maman soupçonne le compagnon espagnol de l’époque de Dina de l’avoir poussée. ©Doc

C’est ok. La Ville de Waremme a remis son autorisation à la famille de Dina pour l’organisation d’une marche blanche en ville. Pour rappel, cette dernière est décédée à Benidorm (Espagne) il y a sept ans après avoir chuté d’une falaise, comme nous vous en parlions dans notre édition de samedi.

+ Dossier | Dina tombée d’une falaise à Benidorm: "Je veux lui rendre sa dignité"

Une mort dans des circonstances troubles sur laquelle la maman de la jeune femme, Carine Duchesne, ne désespère pas de faire la lumière. Elle qui soupçonne le compagnon espagnol de l’époque de Dina de l’avoir poussée. Un nouvelle plainte a été déposée avec constitution de partie civile pour laquelle une réponse est attendue le 20 septembre.

La marche blanche le 28 août

La marche blanche sera ainsi organisée le 28 août dans le centre-ville de la capitale hesbignonne. "Le collège autorise cette marche blanche. On a consulté la police pour l’encadrement, comme cela se fait pour tous les rassemblements qui se font sur le domaine public",informe le bourgmestre de Waremme, Jacques Chabot, qui précise qu’elle l’autorise mais qu’en aucun cas elle ne l’organise.

Et les lieux où passera la marche sont laissés au choix de la famille."J’ai eu la police en ligne qui fermera les routes sur notre passage,exprime la maman de Dina, Carine Duchesne.On partira à 14 h de la gare de Waremme avant de descendre par le centre en passant par l’hôtel de ville, le cinéma les Variétés, le magasin Match, l’athénée pour ensuite remonter vers la gare."Carine dira au passage quelques mots aux personnes en présence.

Des toutes-boîtes seront distribués et des affiches placées dans les commerces de la ville en vue d’informer les Waremmiens."On veut mobiliser un maximum de personnes. Mais on le voit bien, on a déjà le soutien des Waremmiens. Beaucoup m’ont déjà exprimé leur sympathie. On croise les doigts pour que cette marche fasse bouger les choses", ajoute Carine. C’est que celle-ci espère que le plainte nouvellement déposée aboutira à la réouverture d’une enquête par la justice belge.