À 17 ans, Vandevenne a ça dans le sang

Certaines images sont parfois très révélatrices de la prestation d’un joueur. Amaury Vandevenne a 17 ans. Pour son deuxième match de la saison avec Waremme B, le jeune portier sort en toute décontraction du vestiaire pour se présenter à nous.

A.D.

À l'autre bout du couloir, Loïc Pirotte est appuyé contre le mur. Si ses coéquipiers célèbrent leur victoire, l'attaquant momallois semble pensif. Impossible de lire dans les pensées du futur Braivois mais les multiples parades de Vandevenne ne sont sans doute pas étrangères à sa mine des mauvais jours. Pendant nonante minutes, le dernier rempart a donné du fil à retordre au secteur offensif momallois. Seuls Coonen, d'une subtile déviation de la tête, et Ribeaucourt, sur penalty, ont eu raison de la vigilance de celui qui évolue traditionnellement avec les U19 du club. "J'ai réalisé un bon match mais le plus important reste le résultat d'équipe" tempère le joueur. Une maturité dans le propos qui fait écho à sa capacité de concentration pendant le match, face à des buteurs pourtant confirmés. "Peu importe l'opposition, je reste concentré sur mon rôle."