Waremme: on va vacciner les 65 ans et plus sans rendez-vous le 26 mai

Le 26 mai, le centre de vaccination de Waremme injectera des doses aux 65 ans et plus, sans rendez-vous préalable.

Waremme: on va vacciner les 65 ans et plus sans rendez-vous le 26 mai
Hier, près de 683 doses du vaccin anti-Covid ont été instillées au centre de vaccination waremmien: un record. ©Heymans – Archives
Jimmy Beltrame

Le centre de vaccination de Waremme, situé au centre sportif Edmond Leburton, proposera le 26 mai (de 13 h à 19 h) de vacciner sans rendez-vous les personnes âgées de 65 ans et plus. «Les personnes les plus fragiles dans cette crise sanitaire ne sont pas les plus connectées. Or, c'est quasiment une obligation pour venir se faire vacciner, constate Johan Sterkendries, coordinateur médical au centre de vaccination Covid-19 de Waremme. Par cette action, on espère pouvoir récolter les derniers qui n'ont pas encore eu l'occasion de recevoir leur dose. Il suffit de venir muni de sa carte d'identité. Je précise également que les personnes en dessous de 65 ans ne seront pas acceptées.»

Et le médecin explique que ce genre d'initiative doit se faire maintenant. «C'est déjà au tour des moins de 65 ans de se faire vacciner. Et d'ici peu, il y aura beaucoup plus de jeunes au centre de vaccination et donc probablement plus de porteurs (asymptomatiques) du Covid-19 dans le centre sportif. Il ne faut surtout pas mélanger les 65 ans et plus avec ce public moins à risque», ajoute le docteur, qui précise que l'initiative sera probablement proposée à nouveau. «On mettra en place une ligne de vaccination rien que pour eux si nécessaire.»

Une importante communication

Et pour gérer au mieux les flux durant cette journée, les équipes seront renforcées. «Si on peut vacciner entre 100 et 150 personnes ce jour-là, ce serait déjà bien. Il se pourrait qu'il y ait beaucoup de monde, comme il se pourrait qu'on ait personne.» Une chose est sûre, c'est que cette initiative a été communiquée de toute part. «On a déposé des affiches dans les pharmacies, chez les médecins en plus de quoi les différentes Communes en ont informé leurs habitants; plus les articles dans la presse. Si on n'a personne, c'est vraiment que ces gens ne sont pas convaincus par la vaccination.»

1000 doses par jour à partir de juin

Ce mercredi, le centre de vaccination hesbignon battait son record de doses instillées avec 683 injections effectuées. Johan Sterkendries en est convaincu: «Début juin, on devrait passer à une moyenne de 800 à 1000 doses par jour. On espère juste que les firmes livreront bien les doses promises dans les temps, ce qui n'est pas assuré. Mais l'avancée de la campagne en dépend.»