Martin Perin quitte le VBC Waremme et rejoint Maaseik

Le libero waremmien s’en va relever un nouveau challenge à Maaseik. Une grosse perte pour le groupe de Sacha Koulberg.

Anthony Rizzi
Florian CASPERS
Martin Perin quitte le VBC Waremme et rejoint Maaseik
Martin Perin sous la tunique waremmienne, une image qui appartient désormais au passé. ©Yves Bircic

La nouvelle n’était pas encore officielle, mais certains s’en doutaient déjà: Martin Perin a bel et bien disputé son dernier match avec le VBC Waremme ce dimanche face à Alost. En effet, le fils du président, après deux saisons dans la peau du titulaire au poste de libero, a cédé aux sirènes de Maaseik, l’un des deux ogres du volley belge.

Convoité par plusieurs écuries, le joueur de 18 ans a finalement choisi Maaseik, où il a paraphé un contrat de trois ans afin de poursuivre sa progression. Une situation qui n’est pas sans rappeler celle d’Elias Thys, qui avait également quitté la Hesbaye pour rejoindre les Limbourgeois il y a deux ans. Le club le plus titré de Belgique comptera donc deux joueurs de l’arrondissement dans ses rangs la saison prochaine.

Ce départ est bien entendu une énorme perte pour Sacha Koulberg, tant Martin Perin avait fait étalage de toutes ses qualités tout en affichant une incroyable régularité. Le cercle waremmien va devoir lui trouver un remplaçant. Ce qui ne sera pas chose aisée…

Le communiqué officiel du club, c’est par ici:

«C’est avec une pointe de déception que nous le voyons partir, mais avec énormément de fierté que nous voyons MArtin PERIN évoluer de son club formateur vers le prestigieux Greenyard Maaseik!

Avec à la clé un Contrat de 3 ans en poche, Martin passe une étape de plus dans sa jeune carrière qui va le voir évoluer vers un statut de professionnel et surtout avoir la chance de jouer au Niveau de la Champions league! A 18 ans, il fait une grande étape dans sa jeune mais néanmoins impressionnante carrière.

Il arrivera déjà en terrain connu, car il y retrouveras l’ex-waremmien Elias Thys et Liam Mc Cluskey, passeur de l’équipe nationale U21.

Né le 22/11/2002, Martin a passé toutes les étapes de la formation du club: de la psychomotricité aux équipes juniors et de la provincial 3 à la Ligua, il a réussi à franchir des étapes à force de travail et d’abnégation. IL fut de l’équipe de cadet qui remporta le 1er titre de champion de Belgique, récompensant la politique entreprise par le comité et son directeur technique de l’époque, Luc Mercier!

A ce parcours interne, on peut y ajouter les équipes nationales de jeunes U15, U17, U19 et U21 qui l’ont mené des entraînements à Vilvoorde jusqu’au championnat du monde de cette été, en passant par des résultats probants aux championnats d’Europe! Ce Parcours, c’est au caractère qu’il l’a parcouru. IL faut se rappeler qu’il ne parlait pas un mot de néerlandais à l’époque, et que els francophones n’étaient pas légions (Sam Fachamps et Romain Van Helmont seulement).

Il aura donc joué 2 saisons en tant que titulaire et une comme second libéro. A 15 ans, il a fait sa première montée au jeu en LIga et à 18 ans, il finit comme second meilleur réceptionneur (avec 64%), juste derrière le libéro de Roulers Dennis Deroey (66%), mais devant le libéro de Maaseik Just Dronkers (62%)! Vous avez dit un signe?;-)

Alors, bien sur, voir partir son plus grand talent vers un autre club est toujours déchirant. MAis l’ADN du club avec la politique de jeunes est ainsi fait et la fierté que nous avons aujourd’hui en lui voyant quitter vers ce qui se fait de mieux en Belgique, avec Roulers, nous fait nous dire que notre job a été fait, et plutôt bien fait!

Les matchs de la saison prochaine entre Maaseik et Waremme donneront lieu à une belle fête! Surtout dans le chef du clan Perin, qui porte haut les desseins du club depuis des années et qui seront certainement déchirés à la fin de ces rencontres;-)

On peut déjà aussi imaginer les membres du comité qui seront présent lors des matchs de Champions League aux côtés du Président Perin pour admirer els exploits de son fils, tous simplement en amis de longue date.

Bonne route à MArtin. Nous sommes convaincus que MAaseik sera une belle étape dans ta carrière, et que celle-ci te portera certainement encore plus haut par la suite!

Savouresce transfert, car tu l’as mérité ...et puis, on se remet au travail;-)

A très vite!»

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...