«Je m’attends à des jours compliqués»

Les cafés fermés et le virus encore bien présent font craindre à Olivier Knapen un impact dévastateur sur le kicker.

F.C.
«Je m’attends à des jours compliqués»
Olivier Knapen a peur pour l’avenir du kicker. ©F.C.

Les annonces d'Alexander De Croo, le 30 octobre dernier, n'auront échappé à personne. La Belgique est désormais confinée jusqu'à la mi-décembre et, par la même occasion, les établissements Horeca sont également fermés. Un coup dur pour la pratique du kicker, qui se passe quasi exclusivement dans ces lieux de rassemblement. «Tout à fait, nous ne sommes pas forcément liés aux règles qui concernent le sport, mais bien à celles qui s'appliquent à l'Horeca, confirme Olivier Knapen. Dans son état actuel, je pense d'ailleurs que la crise va avoir un impact dévastateur sur notre discipline. Car on sait très bien que des cafés vont fermer et certaines personnes sont très craintives à l'idée de reprendre. »