«Cela nous pendait au nez»

Situation particulière au VBC Waremme où les équipes jouent à différents niveaux de pouvoir. Il va falloir s’adapter.

Florian CASPERS
«Cela nous pendait au nez»
Pierre Honnay et la N2 de Waremme n’ont pu jouer qu’un match de championnat. ©Masson

Si le doute persistait encore au moment de l'annonce des mesures de la ministre Glatigny, Daniel Van Daele nous a bel et bien confirmé que le volley était considéré comme sport de contact. Dès lors, la compétition, à l'échelle régionale, était mise à l'arrêt jusqu'au 8 novembre inclus. «Par contre, les entraînements sont toujours bel et bien autorisés, pour autant que les mesures sanitaires soient respectées, complète le président de l'aile francophone de la discipline. Par contre, les matchs continuent de se tenir normalement pour les moins de 12 ans et 200 personnes sont autorisées dans le public. Les buvettes peuvent également être ouvertes dans le respect dans règles horeca.»