Wanze : il prend vos jouets de seconde main en dépôt et les revend à votre place

Papa, le Wanzois Arnaud Gérard connaît la vie éphémère des jouets. Avec « Le coffre à jouets », il assure le relais entre les personnes qui lui en laissent en 2e main et les candidats acheteurs « branchés » récupération.

Frédéric Renson
 Plutôt que de les jeter, Arnaud Gérard propose du dépôt-vente de jouets inutilisés via sa page «Le coffre à jouets».
Plutôt que de les jeter, Arnaud Gérard propose du dépôt-vente de jouets inutilisés via sa page «Le coffre à jouets». ©Heymans

Papa de Margot et Achille, le Wanzois Arnaud Gérard stockait et stockait encore les jouets à la maison quand les petits n’y prêtaient plus vraiment attention. Convaincu que le même challenge se présentait sous d’autres toits, il a eu l’idée de lancer une petite activité complémentaire (avec numéro d’entreprise) sous la forme d’une page Facebook et d’un compte Instagram repris sous l’appellation "Le coffre à jouets". "Il n’y a rien de bien chinois dans le concept, sourit le Mohatois, employé au CPAS de Huy. Je propose du dépôt-vente à tout qui souhaite offrir une deuxième vie à des jouets et nous nous partageons ensuite les bénéfices équitablement. Quand une personne s’adresse à moi, nous signons une convention de vente m’engageant à garder avec soin et diligence le ou les jouets qu’elle me confie. Elle prévoit que je donne mon accord final sur le prix de chaque jouet après discussion avec le propriétaire. Et si aucune transaction n’a pu avoir lieu au bout de 8 mois, il est libre de récupérer ses articles invendus ou de les donner par mon intermédiaire à des associations à caractère social. On n’en est pas encore là, mais je pense notamment à la boutique de seconde main du CPAS de Wanze ou à un centre d’hébergement pour enfants comme Le Domaine à Antheit."