Wanze: Le Champain recycle des pains invendus en chapelure, pour ses biscuits et fonds de tarte

Nouvelle piste de revalorisation des pains invendus à la boulangerie Champain. Elle a acquis une machine les broyant en chapelure réutilisable.

Frédéric Renson
 Grâce au Crumbler, les cramiques et pains d’épeautre invendus de la boulangerie Champain sont broyés et transformés en chapelure à revaloriser.
Grâce au Crumbler, les cramiques et pains d’épeautre invendus de la boulangerie Champain sont broyés et transformés en chapelure à revaloriser. ©Heymans

Ouverte depuis 2020 sur la chaussée de Wavre à Wanze, la "boulangépicerie"Champain s’est inscrite dans une démarche "zéro déchet"globale qui la pousse notamment à lutter contre le gaspillage alimentaire. Et notamment en essayant de valoriser les pains invendus. C’est dans ce cadre qu’elle a investi en début d’année dans une machine qu’elle qualifie de révolutionnaire: le Crumbler, que l’on doit au Français Frank Wallet. "Après plusieurs tests et la familiarisation de notre personnel avec ce nouvel outil, on est maintenant dans le flux, explique Antoine de Menten, responsable projet et innovation pour l’écosystème "Terres du Val"qui englobe le golf de Naxhelet, la ferme du Val Notre-Dame et le vignoble. Il n’existe que deux ou trois machines de ce type en Belgique. Elle nous permet de transformer les pains invendus en chapelure que nous utilisons ensuite pour remplacer en partie nos farines dans certains de nos produits."

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...