Huccorgne et Vyle-Tharoul espèrent bien faire la fête demain

Huccorgne - Vyle-Tharoul : Dimanche, 14h30

J.B.

Six points pour Huccorgne et trois points pour Vyle-Tharoul: les occasions de faire la fête n'ont pas été nombreuses dans ces deux clubs depuis le début de la saison. La rencontre qui les verra s'opposer demain revêt donc une grande importance, car bien négocier un adversaire direct permet de faire coup double: grimper au classement et asséner un coup au moral de son concurrent. «Nous avons besoin d'une victoire pour sortir un peu la tête hors de l'eau, nous n'avons pas le choix, mais Vyle doit se dire la même chose, entame Éric Heine. Ce qui est rageant c'est que nous avons prouvé contre Cointe, Hannut ou encore Xhoris que nous avions notre place en P2. Mais si nous sommes capables de hausser notre niveau de jeu et de faire preuve de rigueur face à certains gros calibres, nous négocions mal les matchs «à six points» face aux adversaires directs comme dimanche à Ouffet-Warzée ou plus tôt à Amay.» Un des soucis de ces équipes mal classées est aussi l'étroitesse du noyau lorsque certains cadres sont absents. «Pour dimanche nous devons encore nous passer de Vreven, suspendu, Spronck et Binet, blessés, tandis que les participations de Larock, Musial et Oloa sont très incertaines», précise le coach huccorgnois. Salvatore Greco n'est pas mieux loti que son collègue. «Mais moi, en plus, je dispense mes entraînements à des groupes réduits, ce qui n'est pas idéal pour préparer les rencontres», souffle le mentor condrusien qui pourra compter sur les retours de Julien et Jonas Thiry ainsi que de Godelaine. «Par contre je perds Max Coulée qui reprend des études en soirée. C'est une tuile de plus, déplore le coach qui s'attend à un match viril. Oui, Huccorgne, chez lui, c'est très costaud.»