Éolien : pas n’importe quoi n’importe où

Wanze n’est pas contre l’éolien, mais contre ce cadre éolien. Un avis d’autant plus pertinent qu’il y a un projet sur Wanze et Héron.

Éolien : pas n’importe quoi n’importe où
éolienne de villers le bouillet ©doc

«Une précision: nous ne sommes pas contre l'éolien.» Le «mais», on l'a tout de suite senti à l'entame de l'explication du bourgmestre Claude Parmentier, au conseil de lundi soir. Car oui, Wanze a des éoliennes sur son territoire (sur le zoning de Vinalmont-Villers); oui aussi, il y a des projets en cours ailleurs, sur la commune. Le cadre éolien que le gouvernement wallon présente aux communes a d'autant plus été étudié à Wanze. Avec des commentaires du collège qui sont clairs. Déjà, la manière dont on demande aux communes de se prononcer est «particulière». Autant le bourgmestre que son 1er échevin ont assisté aux réunions, mais «elles ne nous ont pas apporté plus de renseignements». Et leurs questions sont restées lettre morte. «Cette manière d'informer, c'est décevant, c'est illisible déjà.» Dès lors, «rendre un avis dans ces conditions, c'est difficile. Même si c'est un avis préalable.» Christophe Lacroix, 1er échevin, va plus loin: on demande leur avis aux communes. Mais «la consultation communale est biaisée». D'autant plus que Wanze n'a pas reçu les cartes périphériques alors qu'elle est concernée par les projets éoliens des communes voisines. Et puis, Wanze a déjà un schéma de structure et un règlement communal d'urbanisme. On les balaye du revers de la main? La Région wallonne n'a pas non plus tenu compte des zones d'intérêt paysager, de la dévaluation immobilière. Et toutes ces infrastructures qui entourent déjà Wanze (la centrale nucléaire, les lignes à haute tension, les entreprises,…) génèrent autant de nuisances visuelles. «On dit que les zones pour l'éolien ne représentent que 3,5% du territoire wallon. Mais cela représente combien de personnes? Car nous, on s'occupe des gens, pas de territoire…»