VIDEM crée sa liste et vise la majorité

Il y aura bien une 4e liste aux élections à Villers-le-Bouillet. Et «Villers Demain» (VIDEM) n’y va pas sans ambition.

Frédéric Renson
VIDEM crée sa liste et vise la majorité
«Villers Demain» aura bien sa liste. Reste aux membres du mouvement à (rapidement) désigner qui la composera. ©Doc

Avec l'annonce par le mouvement «Villers Demain» (VIDEM) de la création d'une 4e liste, les jeux seront plus que jamais ouverts à Villers-le-Bouillet, le 14 octobre prochain. À l'initiative, on retrouve François Wautelet, l'ex-échevin qui a récemment démissionné du collège et du groupe Ensemble au conseil communal, en désaccord qu'il se disait avec la façon de fonctionner de la majorité. «Dès l'annonce de ma décision de réfléchir à une possible alternative, j'ai été contacté par des citoyens qui, bien qu'actifs dans leur quartier ou dans une association, avaient toujours refusé de s'engager en politique, témoigne l'avocat warnantois. Ils ont dit oui à un projet non-inféodé à un parti pour faire réellement bouger les choses, offrir aux Villersois une réelle ambition politique pour leur commune avec la ferme volonté de réformer la gouvernance communale au bénéfice de l'intérêt général.»

Nouvelle démission en vue au sein d’Ensemble

Une charte de valeurs a été rédigée pour rappeler à chaque membre les devoirs d’une éthique sans faille. À ce jour, vingt citoyens affichent ouvertement leur mobilisation au sein de VIDEM. On pointera notamment Jean-Yves Tilquin, jadis membre du PO de l’école Saint-Martin et meneur du combat constructif contre le tracé de la ligne souterraine Tihange-Avernas. Autres profils: l’avocate Isabelle Baldo, Jean-François Furnémont (ex-directeur du conseil supérieur de l’audiovisuel), Philippe Jassogne (l’élu Ensemble qui avait démissionné du conseil en cours de législature) et… Marie-Thérèse Brasseur actuellement sur les bancs de la majorité Ensemble et qui démissionnera prochainement pour terminer la législature comme conseillère indépendante.

«Le but n’est pas de déranger les autres mais de gérer»

De là à affirmer qu'ils figureront tous sur la liste des 17 candidats VIDEM? «Non, c'est impossible à dire, on doit encore en décider collégialement, assure François Wautelet. Marie-Thérèse avait déjà dit qu'elle ne se présenterait plus mais son fils Pol Toussaint pourrait la relayer. Philippe Jassogne est en phase de réflexion. Et à titre personnel en tant qu'initiateur du mouvement, je ne me vois pas ne pas être candidat mais je ne revendique pas la tête de liste d'office. Si d'autres Villersois veulent apporter des idées ou sont porteurs de voix, nous les intégrerons volontiers.»

Restent les ambitions pour ces premières élections. L'initiateur du mouvement VIDEM ne s'en cache pas: «On est fort ambitieux, on y croit! VIDEM se présente comme candidat à la gestion communale dès 2018! Le but n'est pas de déranger les autres formations politiques, mais de gérer!»

À lire dans L'Avenir Huy-Waremme de ce samedi, sur tablette, smartphone ou PC