L’Union socialiste condrusienne mise sur les rails

Samedi, les socialistes du Condroz ont donné le coup d’envoi d’une "Union socialiste condrusienne" pour dynamiser et fédérer les USC.

Sabine lourtie
L’Union socialiste condrusienne mise sur les rails
Marc Tarabella et les présidents des trois USC encore actives du Condroz, tous réélus, à Tinlot: Delphine Gilman (Anthisnes), Albert De Liège (Marchin) et Gilles Battisti (Modave). Ils lancent une dynamique plus large sur neuf communes.

C'est à l'occasion des élections au sein des USC (Union socialiste communale) locales ce week-end, que l'annonce a été faite: la création d'une Union socialiste condrusienne, "non pas pour remplacer les USC locales mais pour les fédérer et les suppléer là où il n'y en a plus", s'est exprimé Marc Tarabella, euro-député bourgmestre d'Anthisnes, à l'initiative du projet avec Éric Lomba (Marchin).