Au Centre neurologique de Fraiture, les agents de gardiennage veillent au grain

Au CNRF de Fraiture (Tinlot), le CST est un sésame bien accepté par les familles des patients. Il est demandé par des agents de gardiennage.

S.L.
Au Centre neurologique de Fraiture, les agents de gardiennage veillent au grain
Les visites sont autorisées dans des créneaux bien définis et avec le scan du CST. ©Yves Bircic

Au Centre neurologique et de réadaptation fonctionnelle de Fraiture (Tinlot), le Covid Safe Ticket est d'application depuis le 1er novembre. "Il a été mis en place par le CHU de Liège, dont nous faisons partie, et de la même manière que pour tous les autres sites du groupe, indique Laura Jeunehomme, adjointe à la direction département infirmier du CNRF et coordinatrice du site. C'est le service d'agents de gardiennage qui nous met du personnel à disposition. Ce sont eux qui valident le CST ainsi que la carte d'identité, à l'accueil du centre où nous avons aménagé un espace spécifique avec un stand. Il reste une dernière question sur la validité des tests antigéniques, qui doivent normalement être attestés par un professionnel de la santé. Nous attendons des précisions. Les visites sont autorisées dans des créneaux bien définis, deux fois 1h30, avec maximum de deux visiteurs par patient et bien entendu, le masque est obligatoire. Les gestes barrières restent d'application en milieu hospitalier."