Tinlot: rififi autour de l'urgence de la séance du conseil communal

L’oubli de l’envoi d’une convocation à la conseillère démissionnaire Hélène Lecomte a rendu furax l’opposition.

Pascal Alexandre
Tinlot: rififi autour de l'urgence de la séance du conseil communal
Originaire d’Abée, Thomas Dehossay (35 ans) a prêté serment. Déjà conseiller au CPAS, il remplace Hélène Lecomte, démissionnaire.

C’est devenu une habitude: la séance du conseil communal, qui s’est tenue ce jeudi, s’est déroulée dans un climat plutôt tendu. Du moins lors de l’entame lorsqu’il a fallu fallu voter sur le caractère urgent de la tenue de la séance. Pourquoi cette urgence? Parce que la conseillère démissionnaire Hélène Lecomte n’avait pas reçu initialement de convocation. Une erreur administrative gommée par ce tour de passe-passe qui n’a pas plu à la minorité, laquelle s’est opposée (4 voix) à la tenue de la réunion, alors que la majorité (5 voix, Laurence Medearts et Jérôme Hartog étant excusés) a obtenu gain de cause, justifiant le caractère urgent par le risque de perdre l’octroi de subsides. Au final, la séance a donc bien eu lieu. Que faut-il en retenir?