«On recherche des talents»

Le «hub» de Tinlot envisage de dénicher de nouveaux partenaires. Le profil? Une activité qui complète les secteurs déjà existants (le développement de l’entreprise) et qui amènerait une plus-value.

S.L.
«On recherche des talents»
Le chantier a démarré en août, à l’arrière de l’actuel bâtiment. ©Heymans

«Et surtout un porteur de projet motivé et passionné qui partage nos valeurs. On veut dénicher des talents. Nous serons très sélectifs. Il faut venir défendre sa passion. Le courant doit passer. Car nous travaillons à 100% sur base de la confiance.» Raymonde Dubois recherche par exemple activement un courtier en assurance, mais est intéressée aussi par des informaticiens, ingénieurs de gestion, coachs d’entreprise… «L’avantage, c’est de profiter d’un environnement qui créée l’émulation. Mais chaque structure garde son autonomie, son indépendance. Tout le monde n’est pas nécessairement lié. Ce n’est pas un mariage professionnel mais un mariage provisoire, sans obligation.» À terme, le «hub» pourrait aussi être le lieu de création d’un club de chefs d’entreprise. Des activités autour de l’entreprenariat sont aussi envisagées.