La nocturne de Fraiture finit sur un record

Coup de sifflet final, vendredi dernier pour le jogging de l’école de Fraiture. Cette dernière édition se termine avec un record d’inscrits.

Félicia MAURO
La nocturne de Fraiture finit sur un record
Clap de fin pour le jogging de Fraiture. ©Léva

Ambiance festive mais un brin nostalgique, ce vendredi dernier pour le dernier jogging de l'école, à Fraiture. Après vingt éditions, le comité organisateur préfère s'arrêter sur une note positive. « Le comité s'essouffle, regrette Christophe Taens, l'organisateur. Je suis évidemment déçu que ça se termine après autant d'années mais nous n'avons pas trouvé de repreneurs.» Le comité de bénévoles se compose essentiellement d'une dizaine de parents d'élèves et de quelques enseignants. Ce n'est donc pas toujours évident de trouver de la main-d'œuvre.

Ceci dit, les organisateurs ont vu les choses en grand pour clôturer cette dernière édition en beauté. «Pour ce dernier jogging, on a voulu faire les choses correctement, poursuit Christophe Taens. On a vraiment mis l'accent sur le côté convivial de l'événement.» Animations pour les enfants, DJ, piste de danse, restaurations et buvette… On peut dire que le pari est réussi pour le comité, qui avait même prévu un ravitaillement Péket, en fin de course. « On a préparé beaucoup d'animations avec des personnes déguisées à chaque ravitaillement. À la fin de la course, certains coureurs ont même bu un petit shot de Péket. L'événement est très festif mais aussi familial.»

Et la formule séduit puisqu'avec 436 coureurs pour la petite et la grande course, le record d'inscription a été battu cette année. « Le concept fonctionne très bien et je pense qu'il va être repris, poursuit Christophe Taens. Avant le jogging avait lieu le samedi après-midi. Ensuite, on l'a déplacé au samedi soir pour en faire une nocturne. Et chaque année, le nombre d'inscription grimpait».

Cette année, l'épreuve qui s'inscrit dans le challenge condrusien a pris forme dans un tout nouveau parcours de 14 km, «toujours aussi bien balisé que les années précédentes », se félicite l'organisateur. Des fléchages fluorescents et des cordes ont guidé les coureurs tout au long du trail, le long des voies, des chemins et des bois. Outre un dénivelé de 200 mètres, le parcours n'a pas présenté de réelles difficultés. Pour la petite course de 7 km, le parcours était davantage adapté aux débutants. «On a adapté la course à un niveau moins expérimenté. Le circuit, plus accessible, s'est essentiellement effectué sur du plat ».