Le rouleau-compresseur Christine Guyot fait la différence

La nouvelle bourgmestre de Tinlot est Christine Guyot qui cartonne avec 650 voix. Sa liste TP décroche un statut quo: 8 sièges contre 3 pour les IC.

Le rouleau-compresseur Christine Guyot fait la différence
Malgré des dissensions au sein du groupe TP, Christine Guyot a réussi à rassembler et à convaincre l’électeur.
Sabine Lourtie

Christine Guyot est la nouvelle bourgmestre de Tinlot, succédant à Cilou Louviaux. Et la première s'est imposée largement lors du scrutin, avec 650 voix de préférence, un véritable rouleau-compresseur, permettant à sa liste de décrocher 69% des voix et donc 8 sièges. «J'aurais espéré un 9e siège, mais c'était peut-être un peu trop ambitieux. Je suis ravie et très fière de mon score personnel. Mais aussi du score de tous les candidats. J'avais confiance, mais les résultats viennent soulager une petite angoisse…» Cilou Louviaux, bourgmestre sortante, confirme aussi, elle qui comptait en 2012 541 voix: «Un score personnel de 650 voix, c'est énorme, surtout pour une première élection en tête de liste. C'est vraiment elle qui fait la différence pour la liste, qui fait le poids.» Le score personnel suivant n'est en effet «que» de 319 voix, celui de Denis Craisse. On pointera aussi l'ascension fulgurante de Dominique Albanese, 23 ans, de Fraiture, pour qui c'est un premier scrutin et qui décroche 274 voix, soit plus que les membres du collège sortants (Christine Gobiet et Lorenzo Novello). «C'est encourageant de voir l'engouement pour des jeunes nouveaux candidats, au sein des deux listes: Dominique Albanese chez nous et Hélène Lecomte chez les IC».